Fermeture de l'alerte

Concert : « De lamentazione »

15 octobre 2022 Concert

Vivez un moment de beauté dans la basilique cathédrale Saint-Denis avec les six chanteurs de l’Ensemble Beatus !

© Alex Overton

Les Lamentations sont une forme littéraire et musicale choisie par de nombreux compositeurs. Elles utilisent le texte du livre des Lamentations qui fait partie de l'Ancien Testament et est traditionnellement attribué au prophète Jérémie.

Le programme de l’Ensemble Beatus mélange temps sacrés et temps profanes. Il alterne des polyphonies et plain-chant, du Xe au XXe siècle sur le thème des lamentations avec quelques pauses, quelques éléments extraits du répertoire de l’Ecole Notre Dame ainsi que deux compositions  originales, Tu Fortunam et Haec Nostra inspirées de ce même répertoire.

L’office de la Semaine Sainte est l’axe de la partie religieuse. En son cœur figurent des extraits des somptueux répons polyphoniques Tenebrae Responsoria composées et publiées par l’illustre Don Carlo Gesualdo en 1612. Tenebrae est le nom donné à l’office des Vigiles et des Laudes des Jeudi, Vendredi et Samedi Saints précédant Pâques.

Le chant Grégorien a naturellement sa place dans ce programme avec le répertoire du plain-chant consacré au même office dans différentes traditions. Le répons Collegerunt Pontifices qui met en scène la condamnation du Christ par le grand prêtre Caîphe en fait partie : véritable tour de force narratif, son style nous rappelle celui du répertoire du drame liturgique.

La partie profane de ce concert s’articule autour d’un genre particulièrement riche durant la période carolingienne : le planctus. C’est dans les manuscrits de l’abbaye St Martial de Limoges que se trouvent les premiers témoignages de ce chant.

Le plus ancien, le Planctus cygni prend la forme d’une simple séquence dont la mélodie date du IXe siècle. Le planctus est repris par les troubadours sous le terme occitan de planh.
Le planh « Fortz chauza es que tot lo major dan » de Gaucelm Faidit (1150-1220) déplorant la mort de Richard Cœur de lion en est l’exemple le plus célèbre.

Détail du programme

COLLEGERUNT PONTIFICES – Repons  Gallican, St-Martial de Limoges
DE RAMIS CADUNT FOLIA – St-Martial de Limoges
PLANCTUS CYGNI – Abbaye St-Martial de Limoges, arr. J.-P. Rigaud
VERSUS GODESCALCHI – Abbaye St-Martial de Limoges, arr. J.-P. Rigaud
FORTZ CHAUSA ES – Gaulcem Faidit (1150-ca.1220)
DOLEO SUPER ME – Ecole de Notre-Dame de Paris
PANGE MELOS – Ecole de Notre-Dame de Paris
VIRGO SALVAVIT – Ecole de Notre-Dame de Paris
HELAS TAN VI DE MALE EURE – Anonyme, XIVe s.
VERSA EST IN LUCTUM – Alonso Lobo (1555-1617)
DICAMUS OMNES – Preces
IN MONTE OLIVETI – Repons du Jeudi Saint, Carlo Gesualdo (1566-1613)
ECCE VIDIMUS – Repons du Jeudi Saint, Carlo Gesualdo
PLANGE QUASI VIRGO – Repons
TU FORTUNAM – Jean-Paul Rigaud (1956- )
IN ANIMABUS NOSTRIS – Troisième Leçon du Vendredi Saint
HAEC NOSTRA – Jean-Paul Rigaud
AVE GENEROSA – Ola Gjeilo (1978- )

L'ensemble Beatus

Beatus, c’est un ensemble qui chante a cappella (le plus souvent), la rencontre d’invidualités d’horizons divers, de cultures complémentaires, des énergies convergeant dans l’interprétation de la musique médiévale et de la création contemporaine.

La musique du Moyen Âge est une ouverture au monde, un outil pour expérimenter, un puissant vecteur de voyage, de contemplation et une autre expérience du temps.

Esther Labourdette, soprano
Marion Delcourt, mezzo-soprano
Stephan Olry, tenor
Jean-Paul Rigaud, baryton, direction
Erwan Picquet, baryton
Christophe Gautier, basse

Informations pratiques

Date : samedi 15 octobre 2022 à 20h00
Basilique Saint-Denis
Réservation en ligne conseillée. Achat des billets possible sur place tous les jours sur les heures d’ouvertures de la billetterie.

MenuFermer le menu