Concerts de chants médiévaux au cours de la visite

11 juillet 2021  > 22 août 2021 Concert

Venez vivre des chants médiévaux dans la merveilleuse lumière dionysienne…

 

Au cours de l'été, les musiques médiévales seront à l'honneur à la basilique : huit musiciens feront résonner le chevet médiéval de Suger, manifeste de l'art gothique réalisé de 1140 à 1144, véritable écrin acoustique. Les visiteurs pourront vivre une expérience sensible par la découverte des riches sonorités qui ont fait vibrer l'Europe médiévale durant 800 ans.

Le Centre des monuments nationaux a donné carte blanche à quatre duos de musiciens spécialistes et passionnés qui feront entendre leurs voix et leurs instruments.

Venez profiter de ces moments musicaux et découvrir ce que les musiques du Moyen Âge ont à vous dire.

 

Dimanche 11 juillet, 17h

Véronique Barbot, orgue portatif

Après s’être perfectionnée au CNSM de Paris dans les classes de Christophe Rousset et Kenneth Gilbert, Véronique Barbot obtient son Diplôme de concertiste au Sweelinck Conservatorium d’Amsterdam dans la classe de Bob Van Asperen. Soliste et continuiste, ses activités sont essentiellement axées autour de la musique de chambre (avec les ensembles Ritratto dell’Amore, Canticum Novum, Les Roses Brèves, Compagnie de l’Alchimie). Elle est invitée à jouer en France, en Grande-Bretagne, Pays-bas et Belgique. Vivement intéressée par le dialogue entre les arts, elle collabore à la création de nombreux spectacles mêlant musique, littérature, théâtre, danse baroque et contemporaine. Depuis 2010, elle étudie l’organetto et la musique médiévale avec Guillermo Pérez et Raphaël Picazos. Elle est professeur de clavecin au CRD de Beauvais.

Cécile Beaupain, vièle da gamba

Cécile Beaupain a été formée aux notations médiévales, dans une visée à la fois théorique et pratique, par Raphaël Picazos, au CRR de Noisiel. En septembre 2017, à la suite d’une VAPP, elle obtient un master 2 en rédigeant un mémoire sur la notation rythmique proportionnelle dans les pièces dites ‘à canon’ du manuscrit de Chypre (début XVe s.) dont elle édite les pièces profanes en transcription diplomatique chez Ut Orpheus, en collaboration avec Gisèle Clément et Terence Waterhouse. Vièliste, elle a fondé l’ensemble Palma Ociosa avec Gayané Doneyan à la flûte et Richard Maygnan au luth pour jouer et enregistrer des pièces tirées ce répertoire. Elle prépare actuellement une thèse, sous la direction d’Alice Tacaille, sur la notation que Baude Cordier emploie dans ses pièces les plus subtiles. Elle est par ailleurs titulaire du DUMI et musicienne intervenante en milieu scolaire dans les écoles du Perreux-sur-Marne depuis 1995.

Dimanche 25 juillet, 17h

Dans le cadre des concerts de musiques médiévales au cours de la visite de la basilique, Hiromi Bando et Anna Zakova ont choisi de vous proposer un programme de chants monodiques et polyphoniques en l’honneur de saint Jacques le Majeur, célébré chaque 25 juillet. Ces chants sont intimement liés au fameux pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, situé en Galice. Les pièces grégoriennes seront brodées par des chants notés dans des manuscrits provenant de centres cultuels et culturels jacquaires : le manuscrit appelé Codex Calixtinus (XIIes., 2e moitié) et le manuscrit de Las Huelgas (XIIIe s.-début XIVe s.). Ce dernier était à l’usage des moniales cisterciennes de Las Huelgas à côté de Burgos.

Programme :
1) Vox nostra resonet - Magister Johannes Legalis
Hymne à 2 voix.
Saint-Jacques-de-Compostelle, Codex Calixtinus, XIIes., 2e moitié

2) Gaudeamus omnes. Introït grégorien.

3) Gloria cum trophus
Gloria. Münich, ms Clm. 23286, graduel de Prague, vers 1400

4) Alleluia. Vocavit Jhesus Jacobum
Saint-Jacques-de-Compostelle, Codex Calixtinus, XIIes., 2e moitié

5) Lecture.Lettre de Saint Jacques.

6) Recordare virgo mater
Offertoire grégorien cum trophus à 2 voix du manuscrit de Las Huelgas Burgos, Monasterio de Las Huelgas, XIIIe s.-début XIVe s.

7) Sanctus de la fête des apôtres cum trophus à 2 voix du ms de Las Huelgas

8) Nostra phalanx
Conduit à 2 voix, Codex Calixtinus, XIIes., 2e moitié

9) O summi regis
Rondeau latin. Florence, Ms Pluteus 29.1, vers 1250

10) Qui nos fecit Trope du Benedicamus Domino à 2 voix. Manuscrit de Las Huelgas

11) Benedicamus Domino (XVII) à 2 voix. Manuscrit de Las Huelgas

À l’issue du concert, vous pourrez échanger avec les chanteuses qui vous donneront des précisions sur les pièces du programme.

Hiromi Bando, voix

Hiromi Bando est une chanteuse d'origine japonaise spécialisée dans la musique sacrée, passionnée par la langue latine. Elle s’est formée à la Schola Cantorum Basiliensis (Suisse) auprès de Dominique Vellard et Ulrich Messthaler où elle a obtenu un Master en chant, Moyen Âge-Renaissance. Elle a eu l’occasion de chanter sous la direction de Crawford Young, Corina Marti, Evelyn Tubb, Gert Türk, Rinaldo Alessandrini, et de suivre des cours avec Paul O’Dette et Andreas Scholl. On a pu l’entendre au festival de La Chaise-Dieu, au festival Oude Muziek d’Utrecht, au festival international de Chant Grégorien de Watou… Elle se produit actuellement avec l’ensemble Quadrivium Ars & Musica (dir. Anna Daniela Sestito) et la Schola de la Sainte-Chapelle (dir. Brigitte Lesne).

Anna Zakova, voix

Après des études de théâtre et de musique dans sa patrie, la Slovaquie, puis à Prague, Anna Zakova continue à se former à Paris à l’École du Chœur Grégorien de Paris, à la Sorbonne (avec Benjamin Bagby et Katarina Livljanić) ainsi qu’au CNSM de Paris (avec Raphaël Picazos). En même temps, elle approfondit sa formation vocale avec Sophie Boulin au CRR de Paris puis avec Caroline Dangin-Bardot au conservatoire de Levallois. Parallèlement, elle suit des cours de direction avec Pierre Calmelet et Jan-Eik Tulve. Depuis quelques années, elle est soliste dans différents ensembles : la Schola Benedicta, la Schola Collegium Normannorum ou le Chœur Grégorien de Paris avec lequel elle a préparé et co-dirigé plusieurs concerts à l’abbaye de Fontfroide.

Actuellement, elle prépare une thèse en musicologie médiévale. Elle enseigne à l’École du Chœur Grégorien de Paris et assiste à la formation grégorienne dans des communautés religieuses en France (Saint-Wandrille, N.-D. de Jouarre) et dans le cadre de l’Académie de chant grégorien en Belgique. De plus, elle prépare un projet avec l’IRHT-CNRS. En 2016, avec un groupe de chanteuses, elle crée l’ensemble Flores Myrtæ dont elle assure la direction.

Dimanche 8 août, 17h

Gaëlle Durand, vièle da braccio, voix

Elle commence l'étude du violon à l'âge de 5 ans au conservatoire et découvre la musique ancienne auprès de Charles Limouse (flûte baroque, direction d'orchestre). Parallèlement à des études littéraires (master de lettres modernes) elle développe une pratique professionnelle du violon dans plusieurs orchestres et de la vièle à archet dans plusieurs ensembles de musique ancienne. Elle approfondit ses connaissances en musique médiévale et Renaissance à l'Université de Paris-Sorbonne, où elle étudie, entre autres, le chant auprès de Katarina Livljanić (Dialogos) et l'accompagnement à la vièle à archet auprès de Benjamin Bagby (Sequentia), et obtient un master de musicologie en 2014. Elle se perfectionne via divers stages et master class, notamment auprès de Vivabiancaluna Biffi (Alla Francesca) pour la vièle à archet. Son intérêt croissant pour la musique ancienne jalonné de rencontres de musiciens et de luthiers passionnés la porte à découvrir la lira da braccio. Gaëlle est également professeure intervenante en musique médiévale au Conservatoire Arthur Honegger du Havre.

Maxime Fiorani, percussions, voix

Après avoir pratiqué la danse classique, il se lance dans l’étude de la batterie en autodidacte et est engagé rapidement dans des groupes de variétés, de rock et de chansonniers qu’il accompagne en tournée pendant une dizaine d’années. En 1988 il découvre l’univers du cirque et collabore en tant que percussionniste aux spectacles du cirque « Le Grand Céleste ». En 1998 il rencontre Julien Skowron (Les Ménestriers) qui l’initie aux musiques médiévales et renaissances au conservatoire de Gennevilliers et intègre l’ensemble La Maurache. Depuis il continue d’évoluer dans ce riche et passionnant répertoire avec de multiples ensembles (Les Hautbois d’Henri IV, l’Escarboucle, Joër, La Carité de Guingamor, InAlto, l’Instrumentarium de Chartres…).

Dimanche 22 août, 17h

Erwan Picquet, voix

Après avoir étudié le chant lyrique au conservatoire de Versailles, Erwan Picquet découvre la richesse des musiques médiévales et Renaissance grâce aux enseignements d'Anne-Marie Deschamps, de Jean-Paul Rigaud, de Véronique Bourin et d'Anne Delafosse. Il se produit avec différents ensembles de musiques médiévales notamment Venance Fortunat, Beatus, Comet Musicke ou Mediva. Il est le co-fondateur de Quadruplum et de Rue des Chantres, deux ensembles spécialisés dans l'improvisation et l'interprétation des répertoires des XIIe et XIIIe siècles. Il se produit également avec des ensembles de musique Renaissance (Entheos, La Dolce Maniera) et de musique baroque (Akadêmia, Stradivaria, Concerto Italiano...). Il est professeur de chant et chef de chœur au conservatoire de musique et de danse de Saint-Denis.

Vincent Pislar, voix

Après des études de chant classique et d'astrophysique, Vincent Pislar se spécialise dans la musique médiévale. Il a fait partie de divers ensembles vocaux, en particulier des ensembles de solistes Dialogos (dir. Katarina Livljanić) avec qui il enregistre deux CD primés par la presse musicale et Sequentia (dir. Benjamin Bagby) spécialisés dans l'interprétation de la musique médiévale. Il chantait régulièrement à la cathédrale de Notre-Dame de Paris avec l'Ensemble grégorien de Notre-Dame (dir. Sylvain Dieudonné).

Informations pratiques

Tarif : concert gratuit compris avec le billet d'entrée du monument

Réservation obligatoire : http://www.saint-denis-basilique.fr/

Renseignements : basilique@monuments-nationaux.fr

Basilique cathédrale de Saint-Denis – 1 rue de la Légion d'Honneur 93200 Saint-Denis

MenuFermer le menu