Une frise monumentale par Nayel Zeaiter

23 avril 2022  > 31 janvier 2023 Famille , Exposition

Venez découvrir l’abbé Suger (1081-1151), moine et homme d’état, créateur de l’art gothique à Saint-Denis, à travers une frise monumentale de l'artiste Nayel Zeaiter !

 

Une frise monumentale

A partir du 23 avril, venez admirer une frise monumentale réalisée par l’artiste Nayel Zeaiter, intitulée « La vie illustrée de l’abbé Suger (1081-1151), moine et homme d’état ».
Commandée à l’occasion du 900e anniversaire de l’accès à l’abbatiat de Suger, le 12 mars 1122, cette frise est présentée sur la palissade du chantier de restauration du chevet de la basilique cathédrale Saint-Denis réalisé par l’abbé Suger de 1140 à 1144.

L'abbé Suger, créateur de l'art gothique en Ile-de-France

Acteur européen de premier plan, l’abbé Suger tint à la fois la plume, les affaires de l’Église et de l’État. Il fut régent de France lors de la seconde croisade et fut qualifié par le roi à son retour de « Père de la Patrie ». Il fut également un administrateur, et l’abbé d’une des plus prestigieuses abbayes de l’Europe du Moyen Âge. L’objectif de cette commande est de faire connaître de manière artistique et originale la vie de cet abbé du XIIe siècle eut un destin exceptionnel, sans doute porté par des talents hors norme. Considéré comme l’un des créateurs de ce qui fut appelé par la suite l’art gothique, il fut à l’origine de l’admirable façade de la basilique ainsi que de son chevet, manifeste de l’art gothique, caractérisé, selon ses propres mots, par sa lumière « ininterrompue et admirable » (lux continua et mirabilis). Il sut largement faire connaître ses œuvres et plusieurs d’entre elles perdurèrent.

L'abbé Suger vu par l'artiste Nayel Zeaiter

L’artiste Nayel Zeaiter présente ainsi son projet dans la basilique cathédrale Saint-Denis, commande du Centre des monuments nationaux :
« Dans le cadre de cette commande d’œuvre d’art sur les palissades du chantier de restauration des vitraux et du déambulatoire du chevet de la basilique, construit de 1140 à 1444, je traite de la vie de Suger, abbé de Saint-Denis au XIIe siècle. Mon travail retrace en texte et en image le parcours de cet homme formant une longue frise dessinée d’environ cinquante mètres de long.
Suger était un religieux doublé d’un homme d’état qui a joué un rôle important dans l’histoire et l’histoire de l’art. Raconter sa vie, c’est parler de l’imbrication des mondes religieux et politique au Moyen Âge, c’est parler de batailles, de jeux de pouvoir entre rois et seigneurs. C’est aussi parler d’art et d’architecture, car Suger transformera la basilique Saint-Denis pour en faire le modèle de ce que l’on qualifiera plus tard d’art gothique.
Mon travail est narratif et didactique. J’y vois un lien fort avec les vitraux de la basilique : ceux, actuellement en restauration, aux thématiques bibliques et ceux, en hauteur, aux thématiques historiques. On dit que les vitraux des églises servaient de support pour enseigner les textes sacrés à la population analphabète ; ils étaient prétexte à la création d’images édifiantes. Mais ces images ont perdu une partie de leur sens depuis que la République nous a appris à lire en instaurant l’école gratuite, obligatoire et laïque. Mon travail baigne dans cet univers-là, celui des manuels scolaires de la IIIe République, des vignettes sur l’histoire de France, des cartes, des schémas explicatifs.
Suger, malgré son rôle important dans l’histoire de France, est relativement méconnu. C’est pourtant un personnage très intéressant, parfois plus étonnant que de nombreux rois et reines enterrés dans cette basilique même, dont le mérite repose principalement sur la naissance. Mettre en lumière ce personnage, donner à comprendre son époque et la dessiner, voilà les motivations de mon travail. »

A lire

Si vous voulez en savoir plus sur la vie et l’œuvre de Suger, vous parcourez le texte écrit pour l’occasion par Françoise Gasparri, diplômée de l’Ecole des Chartes, docteur en histoire, éditrice et traductrice de toute l’œuvre de l’abbé Suger aux éditions Les Belles Lettres. Elle a aussi publié un ouvrage de synthèse : Suger de Saint-Denis, Abbé, soldat, homme d’Etat au XIIe siècle, aux éditions Picard, 2015.

Informations pratiques

Dates : du 23 avril 2022 au 31 janvier 2023
Lieu: la frise de 50 mètres de long est présentée sur la palissade du chantier de restauration du chevet de la basilique cathédrale Saint-Denis. Elle sera bientôt éditée et en vente à la basilique.
Vous avez des questions ? Contactez l'équipe du monument par mail : basilique@monuments-nationaux.fr 

 

MenuFermer le menu