Concert d’orgue aux Grandes Orgues Cavaillé-Coll

27 mars 2022  > 6 novembre 2022 Événement , Concert

Venez écouter l’un des plus célèbres et majestueux orgue de France, le premier Cavaillé-Coll !

Basilique de Saint-Denis, Grandes-Orgues © Pascal Lemaître/Centre des monuments nationaux

Programmation par Quentin Guerillot organiste titulaire des Grandes Orgues de la Cathédrale Saint-Denis 

Le concert organisé ce dimanche 27 mars permettra à des élèves organistes de talents, de proposer un programme de grande qualité pour ce premier concert de la saison d’orgue. Les élèves sont invités sous la houlette de Jean-Baptiste Robin, professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles.

Les prochains concerts

  • Dimanche 8 mai à 17h
  • Dimanche 3 juillet – 17h à 18h
    Paul Goussot
  • Dimanche 18 septembre – 17h30 à 18h30
    Salvatore Pronesti
  • Dimanche 2 octobre – 17h à 18h
    Quentin Guérillot
  • Dimanche 6 novembre – 17h à 18h
    Elèves de la master class Franck avec "La Nouvelle Athènes"

Concert du 8 mai 2022

Date : Dimanche 8 mai à 17h 
Horaire : De 17h à 18h
Tarif : Gratuit et sans réservation
Informations : basilique@monuments-nationaux.fr

Programme

Durée approximative : 45'

Nicolas De GRIGNY (1672-1703) Hymne Ave Maris Stella 1699
• [Plein-jeu]
• Fugue
• Duo
• Dialogue sur les grands jeux

Robert SCHUMANN (1810-1856) Skizzen für den Pedalflügel 1846 op. 58
• Nicht schnell und sehr markiert
• Nicht schnell und sehr markiert
• Lebhaft
• Allegretto

César FRANCK (1822-1890) Choral en Si mineur 1890

Louis VIERNE (1870-1937) VI. Final 1899 Extrait de Première Symphonie op. 14

Thomas Monnet

Technicien-conseil agréé pour les orgues protégés au titre des monuments historiques - Organiste

© Thomas Monnet

Thomas Monnet consacre toute sa vie professionnelle à l’instrument orgue au travers d’une approche à la fois artistique et technique.

Né en 1979 à Reims, il a débuté ses études musicales au Conservatoire National de Région de cette ville et se perfectionne ensuite à Saint-Maur-des-Fossés puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon.
Il étudie l’orgue, la basse continue, la musique ancienne et l’improvisation ; disciplines dans lesquelles il a notamment reçu l’enseignement d’Hélène Dufour, Éric Lebrun, Loïc Mallié, Louis Robilliard et Pierre Pincemaille.
Il se distingue à plusieurs reprises lors de concours nationaux ou internationaux : Grand Prix d’Orgue de l’Académie des Beaux-Arts en mai 2003 à Angers ; Grand Prix André Marchal d’Interprétation en avril 2005 au 7e Concours international d’Orgue de la Ville de Biarritz et Premier prix au 9e Concours International d’orgue Xavier Darasse à Toulouse en octobre de la même année.

Interprète reconnu pour l’engagement de ses programmes et l’audace de sa pensée musicale, il manifeste, à l’intérieur du vaste répertoire qu’il pratique, une préférence pour la musique du XIXe siècle à nos jours. Invité de nombreux festivals en Europe, on a pu l’entendre sur France-Musique, YLE (Finlande) ou dans le projet de Fugue State Films : The Genius of Cavaillé-Coll. En 2014, à l’occasion du dixième anniversaire de la disparition du compositeur français Jean-Louis Florentz, il signe la première intégrale discographique de son œuvre d’orgue pour Hortus, label avec lequel il collabore pour un disque consacré aux musiciens de la Grande Guerre et une monographie Franz Liszt. En 2016, il créé la Cinquième sonate de Valéry Aubertin (dont il est dédicataire) en concert à la Maison de la Radio.

Titulaire de l’orgue Cavaillé-Coll de Saint-Maurice-de-Bécon à Courbevoie depuis 2001, il s’est formé à l’organologie auprès d’Éric Brottier avant de devenir, en 2021, lui-même technicien-conseil agréé par le Ministère de la Culture pour les orgues protégés au titre des Monuments Historiques. Ces fonctions l’amènent à œuvrer à la sauvegarde et à la restauration de nombreux instruments en France. Thomas Monnet est aussi l’auteur de nombreuses transcriptions remarquées : Debussy, Nocturnes ; Dvorak, Symphonie du Nouveau monde ; Ravel, Le Tombeau de Couperin ; Stravinsky, Le Sacre du Printemps...

L'orgue

Le buffet néo-gothique a été dessiné par l’architecte François Debret chargé de la restauration de l’abbatiale en 1813. Cavaillé-Coll a réalisé cet instrument sans précédent, il est l’inventeur du levier pneumatique, la Machine Baker, qui permet de soulager le jeu de l’organiste en évitant la dureté des claviers. Il est le plus emblématique des facteurs d’orgues du XIXe siècle. Il révolutionna le métier et fit construire plus de 500 orgues à Paris, en province et à l’étranger. L’instrument comporte 69 jeux, 3 claviers et environ 4 200 tuyaux.

MenuFermer le menu